Jeanne de Flandre

Figure historique, Jeanne de Flandre a marqué le territoire marquettois de son empreinte. A tel point que la comtesse de Flandre est d’ailleurs aujourd’hui le géant de la ville.

C’est en 1226 que Marquette-lez-Lille entre dans l’histoire de France grâce à Jeanne de Constantinople dite Jeanne de Flandre (1199-1244), fille aînée de Baudouin IX, comte de Flandre et de Hainaut, puis empereur latin de Constantinople, et de Marie de Champagne.

Comtesse de Flandre et du Hainaut de 1205 à 1244, Jeanne de Flandre est considérée comme une femme pieuse et volontaire. Elle fonde de nombreux couvents et abbayes dont l’abbaye cistercienne de Marquette, considérée comme l’une des plus grandes de France. Dans l’enceinte de cette dernière, la comtesse créa un hôpital pour les malades pauvres.

Jeanne de Flandre est également à l’origine de léproseries et d’hôpitaux à l’image de l’Hospice Comtesse de Lille.

Avec Ferrand de Portugal, son époux, elle renforce le pouvoir des communes. Sous son gouvernement, le pouvoir et la prospérité économique des villes flamandes se sont considérablement accrus.

La comtesse a été inhumée en 1244 à l’abbaye cistercienne de Marquette. En 2005, une campagne de fouilles archéologiques a permis de découvrir son tombeau sur le site. Depuis 2007, les études démontrent néanmoins que son corps ne repose plus dans le tombeau.

Jeanne de Flandre est aujourd’hui le géant marquettois. Lors de ses sorties, elle est entourée par la Confrérie de la Cité des Chapons. Jeanne de Flandre est exposée dans la Salle d’Honneur Michel Delebarre (hôtel de ville).

Votre navigateur est dépassé !

Mettez à jour votre navigateur pour voir ce site internet correctement. Mettre à jour mon navigateur

×